Prévoyance :
faites le point sur vos besoins
Assurance décès, garantie des accidents de la vie, protection juridique… Ces contrats peuvent vous sembler complexes ou superflus. Pourtant, ils vous permettent de répondre à une priorité : protéger votre avenir et celui de vos proches. Sous des formes multiples, la prévoyance est à la portée de chacun. Quelle que soit votre situation financière et familiale, des solutions de prévoyance adaptées à vos besoins existent.
ETAPE 1 : Je fais le point sur mes garanties

Des garanties, pour quoi ?
Accidents, maladies, décès sont autant d'épreuves qui peuvent compromettre votre équilibre personnel et financier, ainsi que celui de vos proches.
Comment maintenir votre niveau de vie et celui de votre famille si vous devez cesser votre activité professionnelle ?
Comment garantir à vos enfants la possibilité de continuer leurs études si vous veniez à disparaître ?
Vos assurances couvrent certainement des risques, mais pas tous. Faîtes le point

Les assurances obligatoires :
La loi française impose, entre autres, 2 assurances :

L'assurance multirisque habitation(1)
obligatoire uniquement pour les locataires, qui couvre votre logement et vos biens en cas de sinistre, vol, etc. Elle inclut également votre responsabilité civile et celle des membres de votre famille qui partagent votre logement,

L'assurance au tiers(1)

qui sert à indemniser les dommages causés aux tiers par le conducteur du véhicule, comme par exemple les dégâts causés aux autres voitures.

Lexique :

Dommage : Qu'il soit corporel ou matériel, un dommage ou préjudice subi est un événement qui peut justifier l'indemnisation de l'assuré par sa compagnie d'assurance (l'événement qui cause le dommage et le dommage lui-même doivent être garantis au contrat).
Responsabilité civile : La responsabilité civile correspond à l'obligation faite à chacun de réparer les dommages causés à autrui.

Les événements non couverts :

Si vous êtes victime d'un accident, vous pouvez réclamer une indemnisation au responsable de votre dommage (en prouvant, outre la faute, le dommage et le lien de causalité). Son assurance responsabilité civile servira à vous indemniser.
Mais certains accidents de la vie n'ont pas de responsable. Les victimes d'accidents domestiques se blessent souvent seules et les assurances multirisques habitation ne couvrent généralement pas ce type d'accident. Exceptée la prise en charge de la Sécurité sociale, une indemnisation n'est possible que si l'on dispose d'une assurance spécifique. La Garantie des Accidents de la Vie(3) répond à ces besoins particuliers.

En toute hypothèse, il convient de se renseigner sur le contenu des conditions générales et particulières des contrats.

ETAPE 2 : J'analyse mes besoins
En cas de maladie

La Sécurité sociale prend en charge uniquement une partie de vos frais de santé. En cas de maladie ou d'accident, vous risquez de faire face à des dépenses importantes. Avec une assurance complémentaire santé :
- Vous recevez des compléments des remboursements de la Sécurité sociale,
- Vous bénéficiez généralement du tiers payant,
- Vous pouvez souvent couvrir tous les membres de votre famille.
L'étendue de la prise en charge de vos frais de santé dépend de votre contrat.

Lexique :

Tiers payant : Système de remboursement permettant de ne pas avancer ses frais médicaux.

En cas d'accident

Les accidents de la vie courante (accidents domestiques, de bricolage, sportifs…) sont nombreux. Leurs conséquences financières ne sont généralement pas couvertes par les assurances obligatoires. La Garantie des Accidents de la Vie (GAV) vous permet d'être indemnisé pour des accidents de la vie privée. Généralement elle vous couvre également ainsi que votre famille en cas d'hospitalisation, d'immobilisation prolongée ou d'accident à l'étranger.

En cas de litige

Achat, travail, voisinage… Ne laissez pas un petit litige noircir votre quotidien ou déséquilibrer votre budget ! Avec un contrat de protection juridique, des juristes sont à vos côtés pour vous conseiller ou vous assister. Par ailleurs, tout ou partie des frais de procédure sont pris en charge.

En cas de décès

Faire face aux premiers frais. 
Un décès est un moment douloureux qui se double souvent de difficultés financières : frais d'obsèques, loyers à payer, etc.  Il existe des contrats d'assurance pour faire face aux premiers frais liés au décès(2).

Assurer l'avenir de votre famille

Si vous disparaissiez demain, que deviendrait votre famille ? Comment ferait-elle face à la perte de revenus engendrée par votre décès ? En souscrivant une assurance décès, vous protégez votre famille en lui garantissant le versement d'une rente ou d'un capital(2).

Anticiper le financement de vos obsèques et être assisté dans vos choix

En France, les frais d'obsèques sont élevés. Pour anticiper et soulager vos proches de cette charge financière et des démarches incontournables, vous pouvez choisir une garantie obsèques(2).

En toute hypothèse, il convient de se renseigner sur le contenu des conditions générales et particulières des contrats.

ETAPE 3 : Je souscris un contrat prévoyance
Les garanties nécessaires en cas d'accident

Pour une protection complète, votre ou vos contrat(s) doivent couvrir :
les frais médicaux : assurance complémentaire santé, les autres préjudices : garantie des accidents de la vie, assurance dépendance, garantie obsèques, assurance décès, etc.

Laisser un capital à ma famille en cas de décès

Il existe 2 formules qui vous permettent de laisser un capital à vos proches : l'assurance vie et l'assurance décès. L'idéal : les cumuler !
L'assurance vie(2) est un produit d'épargne. Vous effectuez des versements qui sont investis selon votre profil, vos besoins et vos exigences sur différents supports financiers. En cas de décès, les fonds reviennent aux bénéficiaires que vous aurez désignés. L'assurance décès(2) est une solution de prévoyance. Vous cotisez pour que les bénéficiaires désignés puissent percevoir un capital défini à l'avance si vous veniez à disparaître.

Capital ou rente ?

Lors d'un versement sous forme de capital, vos proches perçoivent la totalité de votre épargne en une fois. Cela leur permet de faire face à des frais immédiats, de solder un remboursement, de disposer d'une épargne…
Si vous optez pour une rente, le(s) bénéficiaire(s) que vous aurez désigné(s) percevront un revenu régulier. Cette solution est très utile si vos revenus constituent une part importante de ceux de votre foyer. La « rente éducation » est versée à vos enfants jusqu'à un âge précisé dans le contrat (20 ans, 25 ans, fin des études, etc.), mensuellement ou trimestriellement, et garantit ainsi la pérennité de leurs études.
Dans les 2 cas, le montant reçu n'est pas soumis à l'impôt sur le revenu pour le bénéficiaire(4).

Lexique :

Bénéficiaire : Le bénéficiaire est celui qui profite d'un avantage ou d'un droit. Dans le cadre d'un contrat d'assurance vie par exemple, le bénéficiaire est celui qui recevra le versement du capital prévu en cas de décès de l'assuré.

En toute hypothèse, il convient de se renseigner sur le contenu des conditions générales et particulières des contrats

(1)L'assurance multirisques habitation et l'assurance automobile sont des produits de la gamme OKASSUR d’Allianz IARD, SA au capital de 938 787 416 euros – 542 110 291 RCS Paris, Entreprise régie par le code des assurances Siège social : 87 rue de Richelieu 75 002 Paris. (2)Contrats d'Assurance de CNP Assurances, entreprise régie par le code des assurances, selon les dispositions légales et contractuelles en vigueur.
(3)La Garantie des Accidents de la Vie est un produit d’Allianz IARD, entreprise régie par le Code des Assurances. SA au capital de 938 787 416 euros – 542 110 291 RCS Paris
Siège social : 87 rue de Richelieu 75 002 Paris.
(4) Selon les conditions fiscales en vigueur.